Association Laboitazik

On a volé le LA

  • l'Histoire

    On a volé le LA !!! Le concert risque d’être annulé. C’est compter sans l’intervention de Docteur ZIK, notre chef d’orchestre. Celui-ci va habilement déjouer les plans machiavéliques de Mister COUAK, un musicien revanchard et aigri qui a mal tourné. Tel un fantôme de l’opéra, Mister COUAK a envoûté tous les instruments qui refusent de jouer. Docteur Zik, avec l’aide du public, va  redonner vie aux instruments ensorcelés et leur permettre de s’exprimer. Le concert pourra finalement avoir lieu... et l’affreux Mister Couak va enfin retrouver le plaisir que procure… LA Musique !

  • Note des auteurs

    A travers une histoire ludique et interactive, ce spectacle permettra aux enfants de découvrir de nombreux instruments et styles de musique. Tout au long de l’histoire, Docteur Zik va tenter de déjouer les mauvaises intentions de Mister Couak (musicien raté et revanchard) en s’appliquant à désenvoûter les instruments de musique, et ce avec la participation active des enfants (en les faisant chanter, claquer des doigts, siffler…). Finalement, chaque instrument « libéré » délivrera une petite histoire dans l’histoire à travers une chanson ou un thème instrumental. Les acteurs, qui sont aussi musiciens, chanteurs, voire techniciens, vont inventer le spectacle devant les yeux et les oreilles du public. Ils créeront en direct des séquences musicales sur lesquelles ils pourront jouer et chanter. Avec un fond de scène, le décor sera figuré par de multiples instruments de musique qui, tour à tour, deviendront aussi acteurs du spectacle ; ainsi, chaque instrument racontera une histoire dans l’histoire. Pédagogie sans démagogie : Le méchant n’est pas si méchant qu’il en a l’air et reviendra peu à peu à de meilleurs sentiments. De ce duel burlesque et déjanté, il ne restera finalement qu’un vainqueur : La musique !
    Ce spectacle pourra tourner à 2 vitesses, à savoir :
    - Se jouer de façon classique dans les théâtres ou les lieux de diffusions traditionnelles.
    - Etre représenté de façon plus sommaire, de par sa mobilité, tant dans les écoles que dans des petits lieux telles les médiathèques ou les bibliothèques.

  • Intention de Mise en scène

    Le nouveau conte musical de Marie et Jean Claude Bramly est un hommage à la Musique. Celle qui « adoucit les bobos au cœur » et même « le cœur des méchants », qui fait « du bien au moral». La musique comme langage universel. Au début, il ya la rivalité. Mr Couac, (joué en alternance par Eddy Lacombe et Bertrand Faure) sera le perturbateur qui envoûte tous les instruments et les rend muets pour que la Musique cesse. Cette Musique qui on le comprend lui a fait du mal ou bien c’est le contraire, c’est lui qui l’a blessée, banalisée, trahie. Il en est resté jaloux, frustré, isolé. Il ne sait plus communiquer. C’est le poids de son exclusion, de son rejet qu’il tente d’exprimer en s’attaquant aux instruments. Mais c’est un conte, et peut être que cette Musique même va l’aider à retrouver le chemin du dialogue… Puis vient la musique et les chansons. A l’inverse d’autres comédies musicales, ou les chansons peuvent être des intermèdes, des poses dans l’histoire, ici les personnages sont là pour faire exister chaque instrument et leur chanson. Alexandre Deschamps, Grand Chef d’orchestre de ce spectacle et néanmoins Grand Poly-instrumentiste va, avec l’aide du public, faire revivre et entendre le timbre de chaque instrument. Chaque présentation ludique d’un instrument, en interaction avec les enfants-spectateurs amènent une chanson. Les enfants participent en chantant, à redonner vie à ces instruments muets ou désaccordés. Il va faire que les instruments deviennent eux aussi les personnages de ce conte. En fait ce spectacle n’est pas un solo de Dr Zik mais un duo avec Mr Couac. Un duo que dis-je, un groupe composé également d’une guitare, d’un oud, d’un piano, d’un saxophone, de percussions. Un chœur aussi… avec les spectateurs qui sont là pour aider à faire revenir la Musique. Le travail de mise ne scène est ici un travail de mise en images et en son qui règlera la place entre les deux protagonistes. Dans cette démarche il s’agit d’ouvrir avec humour et gaieté les invitations à l’écoute. La vie qui se déroule sur scène, les relations, le jeu, l’interactivité nous amènent à un spectacle complet qui donnera à voir, entendre, à comprendre, à ressentir, à émouvoir, à s’amuser et à chanter la Musique qui réconcilie et rend heureux.

  • 1

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Copyright © 2018 LaBoitAZik